Comment choisir un lave verre professionnel ?

L’achat d’un lave verre professionnel doit principalement tenir compte du critère puissance. Cet appareil fortement sollicité dans le domaine de la restauration, requiert un certain nombre d’exigences sur le plan technique. Dans la suite de cet article, nous vous donnons un guide sur les critères à regarder avant de choisir votre lave verre professionnel. 

Analyser ses besoins

Faire le choix d’un lave verre dépend principalement des besoins et exigences de votre activité. Toutefois, il est important de tenir compte de la capacité de contenance, des longueurs et largeurs des paniers du lave verre. Il est conseillé d’effectuer un petit calcul des contours du panier, car il vous aidera à mieux évaluer le nombre de verres susceptibles d’y être insérés. Pour calculer, il vous suffit de prendre les mesures de vos verres, puis de faire une estimation des verres à laver sur une période donnée. En outre, le niveau de consommation d’eau de votre appareil doit être rationnel. Il est recommandé d’opter pour un outil qui consomme moins d’énergies, sachant qu’un lave verre consomme en moyenne 02 litres d’eau à chaque utilisation. L’aspect économique n’est donc pas à négliger. 

Tenir compte des installations

De manière générale, la mise en place ou non d’une pompe de vidange prend en compte l’emplacement de votre réseau d’évacuation des eaux. Dans le cas où le lave verre se situe en hauteur par rapport au réseau d’évacuation, l’installation d’une pompe de vidange n’est pas requise. Dans le cas contraire, l’eau ne pourra pas être écoulée et il faudra mettre une pompe. Les bras de lavage simple sont appropriés pour un lavage avec une évacuation entre deux cycles, tandis que les bras de lavage double possèdent deux spirales dédiées au lavage et au rinçage. Par ailleurs, les filtres en inox sont à privilégier car ils sont résistants et adéquats pour les milieux humides. 

Choisir parmi des options intéressantes

Certains lave-verre sont équipés d’options intéressantes. Vous pouvez par exemple choisir le type de paroi : simple ou double. Cela n’affecte pas les performances de l’appareil, mais apporte simplement plus de confort lors de son utilisation. Grâce à l’isolation phonique, votre équipement sera plus silencieux et plus discret, idéal pour une utilisation en salle. Quant à l’isolation thermique, elle limitera les émanations de chaleur de l’appareil. Par exemple, le lave-verre Hoonved TL à double paroi possède une isolation phonique et thermique renforcée. 

Vous avez également le choix entre différents types de filtres. Ils sont généralement situés au niveau de la bonde de vidange, et peuvent être en plastique ou en inox. Ils servent à filtrer l’eau pour éviter que les tuyaux d’évacuation ne se bouchent ou ne se détériorent. L’acier inoxydable est réputé pour être résistant à la corrosion : il est idéal pour un milieu humide. Cependant, bien que le plastique soit moins efficace, il est moins onéreux. 

Pour des verres impeccables, vous pouvez opter pour un osmoseur. Cette option, qui peut être ajoutée à votre lave-verre, filtre l’eau et sèche très rapidement les verres. Grâce à cela, vos verres seront propres et sans traces. De plus, l’osmoseur vous permet de ne pas avoir à essuyer vos verres à la main, et donc de gagner du temps et de limiter le risque de casse. Voici un article qui vous explique pourquoi les verres blanchissent et s’abîment au lave-vaisselle.

Enfin, vous pouvez ajouter un adoucisseur d’eau à votre lave-verre. Il permet de filtrer l’eau pour la rendre plus pure. Cette option est notamment recommandée si vous vous situez dans un lieu où l’eau est très calcaire. En effet, ce dernier peut être très néfaste pour votre machine : le calcaire facilite l’apparition de tartre et peut également faire des traces blanches sur votre verre. Votre verrerie sera donc mieux nettoyée, et vous augmenterez la durée de vie de votre lave-verre tout en faisant des économies d’énergie.